Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez
 

 [RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince

Aller en bas 
AuteurMessage
Pantaléon Vitalis

Pantaléon Vitalis

Messages : 10
Date d'inscription : 10/01/2014

[RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince Empty
MessageSujet: [RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince   [RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince EmptyJeu 23 Avr - 22:44

Texte coloré mes loulous. Et je ne parle pas des nuances de bleu hein, je parle de langage.

Et donc, à ce moment-là, moi, je m'attends à... à... Roh et puis merde.

Oui, très parfaitement mes petits chéris, merde. Le vieux, assis dans un fauteuil de toile de qualité douteuse, mais d'un rouge qui s'accorde à merveille avec le pinard qui tâche présent dans son verre, s'agite. La poule assise sur ses genoux décolle aussitôt, sous l'effet de la tape sur son cul. Ils ont leurs habitudes. En général, il se remet en place, fait tomber d'un revers de manche les cochonneries qui trainent sur son ventre, s'envoie le reste du verre. Et elle, revient en gloussant, lui en remet une belle lichette dans le godet, et revient poser son popotin sur les genoux encore chaud. Et de réécouter une nouvelle fois une de ces histoires délirantes.  

Mais pas cette fois. Oh non. Cette fois, un appel qui se faisait, lointain, et bien plus prenant. Depuis cette minute, il se fait pressant. Intense. Comme lorsqu'il avait vingt ans. Oui, ce sentiment, qui agite le tréfonds du vieillard...

C'est l'aventure.

Parce qu'arrivé à un âge, il est facile de se rendre compte que le temps manque. Qu'il manque grave. Alors le bonhomme se relève, et attrape sa compagne de toujours : sa cane. Puis il enroule son bras autour de la pouliche, et après un regard aguicheur, et un dernier coup de langue lui lance, triomphant :
Je pars trousser Paris ma cocotte ! Comme au bon vieux temps ! Je m'en vais auréoler les culottes et en faire des saintes, tu vas voir. Et qu'à nouveau, le nom de Pantaléon Vitalis raisonne à nouveau dans le monde entier ! Enfin, temps que je peux encore triquer...

D'un pas nonchalant, il se dirige vers la porte de ce tripot qui servait de base à ses déboires de buveur. Un coup de pied vif dans la porte, et la lumière se fait dans la pièce. Devant lui, les rues puantes de Paris. Sa foule. Son murmure incessant. Un premier pas dans la fange, suivi d'un autre. La lumière se fait plus violente, aux yeux de l'ancêtre. Mais qu'importe.

L'aventure recommence.
Revenir en haut Aller en bas
Pantaléon Vitalis

Pantaléon Vitalis

Messages : 10
Date d'inscription : 10/01/2014

[RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince Empty
MessageSujet: Re: [RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince   [RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince EmptyVen 24 Avr - 21:20

Et parce que je n'ai aucune raison d'arrêter, et 28 de continuer, ce sera sale et injurieux.

Alors mes loulous, vous aimez être sorti de votre torpeur par la violence des mots. Le choc du sale, du glavieux. Oui, glavieux. Ca n'existe pas, mais avouez, avouez ! que le mot on en devine le sens. La vie, elle est pareille. Pour qu'il vous arrive de bonnes choses, il faut la prendre, la secouer, l'insulter, et même la culbuter. Pantaléon, en vieux briscard qui en a fait de la route, le sait parfaitement bien.

Mon pauvre ami, oui, tu permets, je te tutoie. Tu me lis, nous sommes intimes non ? Bon, voilà.

Alors je disais, mon pauvre ami, si tu veux vivre de grandes choses, n'attends pas. Pousse la porte qui te sépare du monde, et suit les signes. Ils sont là pour te faire vivre ton destin. C'est ce qu'à fait le vioc. Pousser la porte. Porte qui lui revient sur le coin du museau. D'un coup plus sec que celui qu'il a porté au pied d'icelle. C'est le drame de l'âge. Les jeunes sont plus vigoureux. Mais ils manquent d'expérience. Chacun ses drames.

Se frottant le tarin qui gonfle, papy relève ses yeux couillus, car ce ne sont plus des cernes, mais des roubignoles de perdreau qu'il a en guise de paupières. Devant lui, bien droit, arrogant, se trouve un gamin. La trentaine, des bras gros comme ses cuisses, une cicatrice en travers du visage, et l'air à vouloir ne pas te faire l'amour.


- Bordel de mère, tu veux me péter le nez, tu ne t'y pendrais pas autrement...
- Ta gueule l'ancêtre.

Il en reste baba Vitalis. Comme il a bu, au Rhum. Vraiment, certains ne manquent pas de toupet. Le drôle lui passe dessus, avec un coup d'épaule au passage, histoire de montrer que le chef, c'est le nouvel arrivant. Il attrape la poulette qui siégeait tranquillement sur les genoux de Pantaléon quelques instants plus tôt. S'en suit une engueulade, à propos de pognon, d'amour trahis, et de soupe de phalanges.

Clairement, de la violence envers les femmes. Et Pantaléon, il n'aime pas la violence avec les femmes. Les femmes, on leur fait l'amour. Au pire, on les entreprend. Mais leur mettre une rouste, alors là ! De quoi réveiller les ardeurs du blanc du poils. Première chose à faire, prévenir le dindon :

Oh mon lapin, tu sais que ce genre de choses ne se fait pas ?

Deux tours de cane au dessus de la tête, pour ensuite l'abattre sur la tempe du gros dur. Le choc fait trembler la peau flasque du dinosaure, et vaciller le monde du malotru. Un coup, du bout ferré, en plein dans la gorge, coupe toute envie belliqueuse au hardi petit. Un moulinet de poignet pour conclure cet acte héroïque.

Ma lapine, pour que la lapine lapine, il faut que le lapin lapine ! Je te prédis que le lapin du jour, ce ne sera pas ce gnôme-là.

Il a raison le grinceux, car pour acte de bravoure, la blondinette se donnera corps et corps. Mais cette partie de l'histoire ne vous sera pas conté. D'une part parce que ce serait vraiment prétentieux, et qu'en plus, nous ne sommes pas là pour ceci, non ? Je me trompe ? Même si je sais que ça te titille la curiosité de savoir comment à son âge, il arrive encore à faire la chiffonnade moldave, le pelican n'a qu'une patte, ou encore, la sacro-sainte brouette à deux rou(sses), mais n'a qu'un bras.

Cette aventure achevée, voilà notre estimé héros qui prend enfin la porte vers l'extérieur.

Le monde n'attend pas les enfants, le monde n'attend pas !
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Cela grince, mais jamais cela ne coince
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province d'Île-de-France + ::  . PARIS .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit