Le forum officiel des Droits Divins

Forum officiel du jeu de rôle les Droits Divins
~ www.droits-divins.com ~


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Anglais  

Partagez
 

 [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyLun 12 Mai - 2:01

En ce jour béni, Esteban était passé à la Capitainerie chercher les informations dont il avait besoin avant d'appareiller... Ce n'était pas chose simple, et il fallait prendre en compte différents facteurs pour éviter des erreurs de débutants découlant bien souvent sur une catastrophe envers son bâtiment et la vie de l'équipage et des passagers

Spoiler:
 

Document...
Spoiler:
 

Nanti de sa précieuse feuille d'informations, et l'ayant parcouru de long en large, il savait maintenant en d'autres choses toutes aussi importantes, le temps qu'il lui restait pour enfin prendre la mer et entamer ce voyage de rêve, cautionnant ainsi l'Amour qu'il portait à sa famille.
Document en poche, il se dirigea donc vers le quai en direction de son navire où l'attendait sa "Belle Angelique", et ses deux angelots répondant aux doux prénoms d'Ange et de Gabriel.


Spoiler:
 
L'animation en ces lieux était plutôt dense, et il dû se frayer un chemin parmi les marins, les pêcheurs, les étals de commerçants et surtout les badauds en tous genres qui en arpentaient le pavé. Mais c'est sans doute possible qu'il se dirigea vers le navire immaculé, ses trois mâts  tout aussi blancs et étincelants lui servant de point de repère.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angélique LeRoy

Angélique LeRoy

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMer 14 Mai - 10:54



Angelique tenait fermement la main d'Ange et Gabriel,essayant de passer entre les étals du marché...Il y avait une foule dense ce matin , sans doute le départ du bateau avait attiré les badauds,
les curieux et les amis qu'ils avaient dans cette ville.
Les jumeaux etaient impatiants de voir arriver leur père
Arrivée sur le quai d'embarcation elle fut emerveillée : le bateau était prêt a partir,immense, majestueux, l'equipage s'agitait attendant Estéban pour embarquer les dernieres malles
Angelique rit en regardant les adorables frimousses de leurs deux angelots : les yeux ronds ,la bouche entrouverte en forme de O, leurs regards montant jusqu'en haut des mats
...ils trépignaient d'impatience.
Angelique essaya de les occuper en allant se renseigner sur la livraison d'une petite surprise qu'elle destinait a son tendre époux.Prenant le paquet avec elle ,Angelique patienta un moments avec les
enfants repondant aux innombrables questions qu'ils posaient
Elle commençait a trepigner sur place quand Estéban fit son apparition

Nous t'attendions avec impatience mon amour les enfants ne tiennent plus en place....tout comme moi

Angelique avant de reprendre la main des enfants sourit a Estéban et lui tendit le paquet

Tenez mon Amour j'ai fais faire cette surprise pour l'installer dans le bateau

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptySam 31 Mai - 18:23

En approchant de son navire, Esteban aperçu enfin la belle Angélique, son épouse, accompagnée de leurs deux angelots, Ange et Gabriel, s'efforçant de les occuper durant cette attente qui pu leur sembler interminable. Il alla aussitôt à leur rencontre, pour les embrasser.

- Je me doute qu'ils devaient commencer à trépigner, mais vous savez comme moi que la Capitainerie est un lieu de passage obligatoire, pour tous les navires désirant entrer ou quitter le port, afin qu'il bénéficie d'un pilotage.

Il avait à peine finit sa phrase qu'elle lui tendit un paquet.
Le prenant un peu surpris, il en détacha la ficelle qui en liait l'enveloppe de papier, et découvrit un magnifique tableau.


- Merci ma douce, il est magnifique ! Nous allons pouvoir l'accrocher à l'intérieur de notre cabine, cela en égaillera le cadre.

Prenant la main des enfants, la merveilleuse blonde s’apprêtait à monter à bord par la passerelle du quai, Esteban la suivit, jetant un regard professionnel qui se voulait particulièrement méticuleux, sur l'avitaillement du navire qui touchait à sa fin. Il aurait bientôt à son bord un compte rendu détaillé des chargements effectués.

En quelques semaine le navire s'était rempli d'une montagne d'objets, d'abord en matériel de tout genre pour l'entretenir, et éventuellement le réparer. Ancres de secours, mâts et voiles, cordages et filins, poulies, caps de mouton avaient donc été embarqué jours après jours.
Mais aussi des armes et leurs munitions, charbon, grains et fourrages pour les bestiaux, et surtout des vivres, en sacs et en barils, selon un ordre bien établi, pour que le bâtiment se trouve bien équilibré. Pour y parvenir les marins les plus expérimentés avaient mit les marchandises les plus pesantes en son milieu, réservant les autres marchandises plus légères pour les extrémités, bien souvent plus étroites et moins volumineuses.

Cargaison...
Spoiler:
 

L'accastillage en place, les vivres étaient donc sur le point d'être complètement embarquées. Déjà, les barriques d'eau douce, de vin et vinaigre, d'eau de vie, de poissons, fromages (gruyère principalement et fromage de hollande, se conservent mieux et servant de substitut aux viandes et poissons), sel et sucre, sans oublier les salaisons en viandes et lards, (unique apport en protéine) étaient arrimées. Après il y avait aussi de la farine, du riz et des fèves, denrée qui a la faculté de se conserver longtemps, mais aussi d'autres n'ayant malheureusement pas la même, mais une toute aussi importante, fruits et légumes pour éviter les carences, qui avaient suivi.
Maintenant il restaient encore les animaux à faire monter, pas loin en nombre à l'équivalence d'une très belle ferme. L'on pouvait d'ailleurs encore apercevoir attroupé sur le quai, bœufs, vaches à lait, cochons, truies, et un verrat, puis des moutons, et des veaux. Mais aussi de multiples cages en bois de volailles vivantes, poules, dindes, canards, oies et pigeons, qui caquetant, jacassant à tout va, emplissait les lieux d'un brouhaha indicible.
Les charrettes de biscuits de mer (extrêmement durs, se conservant parfois durant plusieurs années, étaient cuit deux fois pour améliorer son goût, d'où son nom, "bis cuit") attendaient elles aussi, sachant que leur tour viendrai, après les mammifères, mais juste avant les volailles. Tous ceci devait trouver place à bord, et l'on entassait méticuleusement chaque marchandise, dans un ordre précis et à un endroit particulier, au fond des cales et du faux pont.

Les cales...
Spoiler:
 

Le dernier chargement et non de moindre d'importance, se ferai bien plus tard, alors en sortie de la rade, afin de minimiser les risques d'un éventuel accident, accident qui deviendrai vite une catastrophe à l'intérieur d'un port aussi fréquenté que celui de leur ville. Il s'agissait bien entendu de la poudre pour les canons et fusils embarqués.

Le Faux Pont...
Spoiler:
 

C'est le pied sur la passerelle, prêts en gravir les échelons de tasseaux espacés d'une coudée, pour éviter de glisser, et donc de à monter à bord, qu'ils durent s'arrêter net, stopper dans leur élan lié à l'impatience qui les avait tenaillé depuis quelques heures.

Un garçon de course haletant, se frayait un chemin en courant et zigzaguant sur les quais, criant à en hurler le nom de sa douce Angélique, son épouse...
Arrivé à sa hauteur, il lui remit un billet ceint d'une cordelette bien sombre, noué en son milieu, et continuant à tendre sa main vide, dans l'attente d'une récompense.

A la couleur de la cordelette, faite d'un ruban de satin noir, le jeune homme ne présagea rien de bon, il pu cependant observer le sceau de leur amie Anne gratifiant la missive, et attendit patiemment que sa délicieuse épouse en prenne connaissance, avant de lui souffler un...


- Qu'y a t-il donc ma douce ?
Revenir en haut Aller en bas
Angélique LeRoy

Angélique LeRoy

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptySam 31 Mai - 23:59



Angelique tenait toujours fermement la main de leurs enfants et s'apprêtait a monter avec eux la passerelle qui les amenaient vers le bateau ...Enfin ils embarquaient Ils avaient a peine posé le
premier pied que l'on entendit un homme crier son nom.Elle le vit arriver essoufflé d'avoir couru en contournant les etals du marché.
Arrivé au bateau l'homme se presenta a Angelique lui tendant un parchemin roulé et maintenu par un ruban noir.Elle reconnu le sceau et un etrange froid l'envahi sans qu'elle fut capable d'en savoir le contenu.Elle prit le parchemin et le deroula puis le lut.
Un instant incredule elle le relut puis son visage palit de plus en plus ....Incapable sur le moment de repondre a son epoux elle lui tendit le papier ou était ecrit ces quelques mots d'Anne

Spoiler:
 

Angelique palissant de plus en plus regarda son epoux les yeux remplis de larmes a l'annonce de la mort de son meilleur ami

Mon Amour dites moi que j'ai mal lu ...ce n'est pas possible


Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMar 3 Juin - 1:30

Hélas il ne pouvait lui en dire autrement, lisant la missive à son tour, il ne pu que constater le sens des mots alignés par Anne, et donc de l'annonce du décès de leur ami.

Comment un homme aussi alerte et adroit aux maniements des armes, comme Luc pouvait l'être à l'élèvement des âmes, avait-il pu se faire occire durant un combat, si cela était le cas il ne pouvait s'agir que de malchance, mais peut-être était-ce tout simplement un mal soudain que la médecine n'avait pu endiguer... Il leur fallait au plus tôt accueillir Anne pour la soutenir dans sa douleur, et peut-être en apprendre un peu plus sur les circonstances réelles de la mort si soudaine de son époux.


- J'aimerai pouvoir vous mentir mon aimée..., ne serait-ce pour vous soulager de votre peine à cet instant. Mais j'ai bien peur que les mots couchés sur ce vélin, reflètent une réalité morbide,  ne pouvant dissimuler en leurs courbes, dispositions et caractères, un sens  second et caché.

Ils devaient se faire une raison, la mort frappait bien souvent à l'improviste, le Très Haut rappelant à lui des âmes bien pures, d'autres plus humaines et donc bien moins mûres, ou bien châtiait les plus noires afin de les damner à jamais. L'image de l'homme et ami, lui revenait alors en pensées, nanti ces derniers temps de son cache œil, après une vilaine blessure causée par un lion...
S'il n'avait porté alors l'uniforme de la Marine Royale, il eut été facilement pris pour un pirate, comme l'était son géniteur de père.
Où était-il d'ailleurs ? Surement en mer... La mer..., il leur faudrait maintenant retarder leur départ, ils ne pouvaient ainsi partir sans rendre un dernier hommage à leur ami, et  proposer leur soutien à sa veuve, et amie.


- Bon... Je vais de ce pas avertir le maître d'équipage, que nous risquons de ne point lever l'ancre ce jour d’huis, et qu'une fois le chargement terminé et l'inventaire fait, qu'il passe à l'entrainement aux manœuvres.

Décrochant son regard du bout de papier entre ses mains, il releva ses yeux pour les plonger dans ceux de son épouse. Sa belle pâlissait à vu d’œil, et Esteban passa son bras autour de sa taille au cas où elle vacillerait pour de bon.

- Venez ma douce, ne restons pas là... Montons et allez vous allonger quelques instants dans la cabine ! je vais vous apporter un petit remontant, pour vous redonner quelques couleurs, car vous me semblez bien pâle et mal aisée.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMar 10 Juin - 1:52

Bien plus tard, après les obsèques de leur ami Adamantes...

Le neuvième jour de juin de l'an de grâce 1654...

Le port était toujours en grande effervescence, outre les marins, badauds, voyageurs, commerçants du port et artisans, nombre de fermiers apportaient leurs produits directement à la foire quotidiennement en place des quais, en vue de se faire quelques écus supplémentaires en écoulant le surplus de leurs marchandises. Il n'était point rare non plus, qu'ils troquent directement leurs produits fermiers auprès des pêcheurs du port dès leur arrivée.
Ainsi point d'échange de monnaie, ni "d'or blanc" n'était nécessaire à la transaction, et lorsque l'affaire se faisait "sous le manteau", et donc à l'abri des regards indiscrets, certains gabelous en étaient pour leurs frais.

Mais il y avait aussi pas mal de mendiants, des personnes qui, faute de capacité d’emploi, de revenus ou de solidarité familiale, ne pouvaient compter momentanément, que sur les dons pour subsister. C’était bien souvent une activité reconnue, honorée et respectée. Ils recevaient nourriture et hospitalité selon des lois et des principes bien définis. En France, notamment dans les grandes villes, l'on organisait l’aide aux pauvres par la création de « chambre de charité » dont le financement était assuré par les bourgeois de la ville. Cette charité n’était octroyée généralement qu’aux mendiants originaires du lieu, les autres étaient bien souvent chassés hors des limites de la ville, et venaient alors se réfugier dans des citées portuaires dans l'espoir de se fondre dans le décor bouillonnant, et pourquoi pas pour certains encore aptes à travailler, à trouver un emploi même fut-il de courte durée.

Mais de plus, il y avait les vagabonds, les « sans feu, ni lieu », ceux que l'on appelait aussi chemineaux, trimards ou trimardeurs, en rapport des chemins qu'ils parcouraient incessamment, errant de ville en ville, et qui généralement ne possédaient aucun passeport ou autre certificat d'identité voir de bonnes mœurs, et ne pouvaient donc se faire « avouer » par quelqu'un des lieux, garantissant ainsi de leur bonne foi. Le vagabondage était alors lourdement réprimé, car bien souvent ces derniers avaient pour passe-temps à s'adonner à de menus larcins ou rapines en tous genres, et les gardes alloués à la sécurité des villes ou ports, n'étaient bien souvent pas assez nombreux pour les appréhender tous et donc protéger les intérêts de la population. C'est de ce fait que le navire à quai d'Esteban, était gardé jour et nuit par une partie de l'équipage se relayant tous les quarts pour en assurer personnellement la sécurité, l'autre partie vacant à ses occupations, soit nettoyage, repos, divertissements ou exercices de manœuvres.

Délaissant sa cabine après avoir déposer un doux baiser sur les lèvres de son épouse encore endormie, le jeune homme sorti en direction du gaillard arrière à l'extérieur, avant de gravir les échelons de l'escalier menant à la dunette.
Ce lieu privilégié, poste de commandement avant tout durant la navigation, lui permit d'observer aisément l'ensemble du bâtiment, s'assurant que chacun de quart occupait son poste, mais aussi de scruter les quais où il était encore à ce jour amarré toujours dans l'attente du départ, et d'en apprécier la grandeur, mais surtout de jauger de leur agitation, facteur essentiel pour en prendre dirons nous, "la température..."

Il était temps de prendre la mer, et de voguer vers l'aventure, car ces derniers jours avaient été éprouvant, portant malgré eux le deuil éprouvant et soudain d'un de leur ami, et il leur fallait maintenant se changer les idées et tourner leurs regards vers l'avenir, sans toutefois oublier le passé, du moins l'amitié partagé, laissant de coté et faisant fi des douleurs éprouvées.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyJeu 12 Juin - 2:04

Le neuvième jour de juin de l'an de grâce 1654... (suite)

En sa place de choix juché sur la dunette, Esteban nota une agitation toute particulière, forte inaccoutumée au niveau des quais.
Hélant son Maître d'équipage qui veillait au grain, s'assurant de la bonne marche des hommes sur le bâtiment de 3ème rang. Ce dernier à l'appel de son commandant s'approcha de lui tout ouïe.


- Qu'y a t-il Capitaine ?

Regardant l'homme de carrière et d'expérience qu'il était, et qui avait depuis des lustres bourlingué sur les océans, naviguant de port en port avec feu son père...

- Dites-moi "Bosco"...
Est-il normal de voir autant d'effectif militaire ou de gens de la prévôté déployé dans un port ?


L'homme fit signe que "non" de la tête, accompagnant son geste d'une moue dubitative...

- Car je ne sais si vous y avez prêté attention, mais j'ai bien l'impression qu'un régiment entier vient de prendre position en les points stratégiques de l'enclave...

Scrutant les quais de part et d'autre de tout leur long, et apercevant les uniformes se démarquer du reste de la foule, sa physionomie faciale s'en retrouva de plus en plus crispée dans un rictus, jusqu'à s'en renfrogner à l'extrême, sa bouche s’entrouvrit alors pour laisser échapper un râle peu rassurant, suivit d'un juron...

- Aarrhhh Parsambleu !!!

- Voyez !!! Ne serait-ce qu'en regardant ce détachement d'une dizaine d'homme à la porte de la Capitainerie, il y a de quoi s'interroger. Quant aux autres, ils ont l'air de s'être placé principalement aux abords des navires en quai mais surtout à l'extrémité des accès routiers et de la rade...
D'ailleurs n'est-ce pas des feux allumés en bout, accompagnés de pavillons rouge ?


- Morbleu ! Vous avez raison Capitaine... Le port est fermé !

- Mais que se passe t-il donc ? Le Roy lèverait-il "Grande Presse" ? Il me faut me renseigner au plus vite, car si cela s'avère exact nous ne pourrons lever l'ancre ce jour, et risquons fort de nous faire enrôler de force, si nous mettons un pied en dehors de ce navire.

Le royaume de France recourrait parfois à cette pratique pour recruter de force d'éventuels marins, en vue de faire la guerre, ou s'opposer commercialement et/ou militairement, à un autre état. Cette pratique s'appelait "la Presse" ou lorsqu'elle était utilisée à outrance "la Grande Presse", l'abus étant plus que flagrant, car raflant aussi bien paysans, notables, fonctionnaires, artisans ou va nus pieds sans distinction, négociants, ou même ecclésiastique en soutane, qui se retrouvaient alors enfermés dans le carcan qu'offrait les foires commerciales de l'époque dans ces villes portuaires réputées vivantes, ainsi ceinturée militairement, et frappées de manière si soudaine d'un blocus étatique complet.
La plupart de ces engagés d’office n’avaient donc bien souvent aucune qualification maritime, et quant aux marins, peu ne pouvaient y échapper, s'ils mettaient un pied en dehors de leur embarcation ou de leur logis, car les lieux publiques étaient les premiers visités, et les rafles systématiques.
Ne voulant courir le risque de se retrouver simple matelot sur un autre navire que le sien, Esteban décida de s'enquérir des nouvelles auprès d'un brigadier chef au pied de la passerelle d'accès à son bâtiment sur les quais, se penchant juste légèrement au bastingage du gaillard arrière, et hélant le soldat d'une voix posée...
Revenir en haut Aller en bas
Angélique LeRoy

Angélique LeRoy

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyVen 13 Juin - 16:47



Angelique se reveilla doucement etendant les bras pour se tourner vers son epoux....mais la place était vide...Elle s'etira voluptueusement dans les draps ce qui le reveilla completement
Elle se leva enfila sa fine robe de chambre et se dirigea vers la chambre de leurs enfants ,deux adorables angelots...Ce matin ils dormaient encore .Elle s'approcha doucement d'eux et se pencha pour leur deposer un leger baiser sur le front puis alla donner quelques ordres a leur nounou...
Angelique se prepara soigneusement puis enfin prete se dirigea vers la porte qu'elle ouvrit
Angelique que la mort d'Adamantes l'avait laisé desemparée .Peu a peu elle reprenait gout a la vie l'amour et les attentions que lui portait son epoux ...Ainsi que les babillages des enfants qui débordaient d'energie
Une fois sortie elle se dirigea vers la passerelle et la descendit doucement ....et s'arreta net a quelques centimetre d'Estéban

Bonjour mon Amour ou comptiez vous aller sans moi?

Elle le regarda en riant....son regard se porta un instant sur les quais et son sourire s'effaça

Que ce passe til?pourquoi tous ces hommes deployés sur le port?

Angelique regarda son epoux l'inquietude commençant a la gagner
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyVen 13 Juin - 23:53

Au moment où les sons devaient sortir de sa gorges, Esteban fut interrompu pas sa femme, qui visiblement venait de se réveiller, et était allé s’enquérir sur le pont de ce qu'il se passait.
Ils restèrent alors bloqués comme par enchantement au fond de sa gorge, prenant  pour priorité de répondre à sa belle.



- Nulle part ma douce, soyez en rassurée ! Surtout que la situation présente, n'incite guère à quitter le navire.
Je vous le déconseille d''ailleurs fortement. Car d'après ce que j'ai pu constater le port à l'air d'être fermé, peut-être pour "la presse" du royaume. A moins que cela ne soit un autre cas exceptionnel, mais je ne vois pas lequel pour le moment et allait justement m'en acquérir de vive voix auprès du gradé ci-bas, sans quitter le gaillard arrière...

Donc, si vous me le permettez ma douce, j'aimerai en apprendre un peu plus de la situation, et ainsi du même coup, répondre plus amplement à votre question?


Sa compagne reprenait peu à peu des couleurs, la mort de leur ami l'ayant considérablement attristé, elle ne paraissait plus la même depuis quelques jours, minée par le chagrin d'un grand ami disparu. Ce jour était nouveau, et sa physionomie en ressentait moins les stigmates, sa bonne humeur joviale et innée, son Amour démesuré pour l'homme de sa vie, ayant su visiblement requinquer la jeune femme éprise d'un amour passionnel pour les membres de sa famille qui la composait, sans aucun parti pris, ou distinction que ce soit. Bref ce que l'on appelait communément "l'Amour"..., mais avec un grand "A".
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 22 Juin - 14:45

Comme l'énonce le proverbe, "Qui ne dit rien consent !".
Esteban lui décrocha alors un sourire comme il en avait le secret, rassurant au possible sa belle quelque peu perturbée depuis la mort de leur ami.
Se penchant de nouveau légèrement au dessus du bastingage, faisant signe d'un de ses bras levé, l’agitant pour capter l'attention du brigadier-chef, il héla le soldat de sa voix forte et posée.


- Ohé ! La piétaille...

Le militaire interpellé leva les yeux, et vit son interlocuteur gesticulant comme un diable, pour capter son regard. Sûr d'avoir été aperçu, Esteban s'adressa alors au militaire dans des termes plus appropriés.

- Bonjour Brigadier-chef ! Dites voir mon brave..., je suis Esteban, Commandant de ce navire...
Quel est donc ce remue ménage sur le port, et pourrions-nous en connaître la raison, si cela vous est possible ?


La question était lâchée. Allait-il y avoir une réponse à sa requête, du moins une pas trop farfelue qui puisse indiquer la gravité de la situation présente ?
Revenir en haut Aller en bas
Angélique LeRoy

Angélique LeRoy

Messages : 777
Date d'inscription : 22/08/2011

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMer 25 Juin - 15:52


Angelique ne disait rien ....Qu'aurait elle pu dire ? maintenant le port était fermé ...Rien ne se passait comme prevu.Elle regarda a nouveau le port et vu les mouvements de gardes armés
elle pensa qu'effectivement leur bateau allait rester a quai
Perdue dans ses pensées elle sursauta quand elle entendit Estéban hausser la voix.Elle le regarda faire et lui trouva fiere allure dans son role de commandant du navire
Angelique eut un petit sourire et attendit que son epoux termine de parler puis lui dit en souriant

Nous allons devoir rester a bord?Pourquoi ne pas en profiter pour me faire visiter ce bateau

Angelique espérait qu'ils pourraient regagner leur manoir en attendant de pouvoir a nouveau embarquer
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyVen 11 Juil - 19:24

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 15 Fév - 20:19

Le quinzième jour de février de l'an de grâce 1655...

Une visite au port s'imposait, Esteban voulait savoir où en était son navire, et s'il était en état d'appareiller éventuellement dans les prochains jours. Certes il lui faudrait de nouveau recruter un équipage au complet, car seuls l'encadrement et les vieux choufes faisant pratiquement partie du navire depuis des lustres, étaient restés. Mais cela ne devrait pas prendre des semaines, vu l'affluence d'hommes visiblement inactifs sur le port.

Ses longues pensées assis sur le perron de son manoir durant des heures la veille, l'avaient poussé à imaginer les solutions qu'il lui restait pour son devenir, s'il lui en restait d'ailleurs encore un.
Mais avant cela, il s'était promis de faire amande honorable auprès du Régent, pour lui expliquer les raisons qui l'avaient amené à disparaître aussi soudainement et mystérieusement. Et pour cela, lui avait envoyé missive...

Maintenant il en attendait la réponse, et selon le châtiment qu'il lui serait infligé, il s'y plierait.

Donc dans l'expectative d'une clémence relative de sa part, Esteban s'était dit qu'il prendrait surement la mer, mais encore fallait-il pouvoir appareiller. Dans le cas contraire, et s'il devait en payer de sa vie, il ferait don du navire à son équipage..., il en avait d'ailleurs rédigé à l'avance ce jour même en taverne, les actes de cession, et les gardait pour le moment précieusement dans sa serviette de cuir, sorte de porte-documents assez fin, qu'il pouvait glisser aisément, sous le vêtement molletonné de sa veste.

S'approchant de son bâtiment à quelques mètres de la passerelle et apercevant du coup le maître d'équipage, à son bastingage, il le héla.


- Oyez du bateau ... Oyez "Bosco"... !!


- Ohhhh Parsambleu !!!  Cap... Cap'taine...?!!!  C'est vous Capitaine...?

L'homme dévala alors la passerelle pour prendre Esteban dans les bras, et lui fit une étreinte des plus viriles, le soulevant quasi du sol, se mettant presque à danser de joie.

- Oh là doucement "Bosco", tu me brises les os..

Relâchant son étreinte, Esteban pu reprendre pied, et le gratifia d'une bonne tape sur l'épaule.

- Je l'savais Cap'taine..., je l'savais que vous n'étiez pas mort. j'leur ai dis aux autres vous savez...? Je leur ai dis que vous reviendriez...

- C'est une longue et triste histoire "Bosco"... Je vous la raconterai plus tard promis, mais pour le moment dis-moi ce qu'il en est-il du bateau et de son équipage ?

- Oh pour moi Cap'taine, le navire est l'plus fiable, et paré pour prendre la mer. C'est pas les hommes qui pourront manquer, je n'sais pas si vous avez vu sur l'port en arrivant, mais ça grouille d'monde en quête de travail...

Mais v'nez donc, n'restons pas là pour en discuter, et vous pourrez constater par vous-même...
-Ahh Sacrebleu...!! Les hommes vont avoir une belle surprise en vous voyant.


Ils gravirent la passerelle, et Esteban arrivé en son sommet se retourna quelques instants, un peu ému il est vrai, pour profiter de la vue que lui apportait sa situation sur le port...
Une larme se dessina malgré lui à la commissure de son œil, et d'un geste machinal il l'essuya d'un revers de main, prétextant la présence d'une poussière, par ce bon vent parfait pour naviguer...
Puis tournant talons, ils montèrent sur le navire, où déjà quelques hommes d'équipage les attendaient, un grand sourire sur leur visage.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMer 11 Mar - 4:25

Le onzième jour de mars de l'an de grâce 1655...

Cela faisait bientôt un mois qu'Esteban faisait régulièrement des navettes vers le port, organisant les préparatifs d'une expédition, dont la destination était pour l'instant tenue secrète. Un mois durant lequel il dû faire et refaire de nombreux calculs, consulter maints documents, prévoir l'imprévisible, ne serait-ce en des escales probables, pour d'éventuels ravitaillements, ou plus grave pour avaries trop importantes.
Rassuré dès sa première visite, sur l'état de son navire après cinq longs et pénibles mois d'absence, Esteban s'était donc voué à l'immense tâche, résolu à tenir une vieille promesse...

Il lui manquait encore avant d'être totalement prêt à appareiller, le recrutement de son équipage au complet à effectuer, sachant que le Régent allait certainement, sans aucun doute même, amener sa petite touche personnelle.

Sortant de sa cabine un coffret sous le bras, Esteban longea la timonerie sur quelques mètres, puis ouvrit la porte donnant à l'extérieur sur le gaillard d'arrière. S'avançant de trois pas, il chercha alors du regard son vieux maître d'équipage, et une fois trouvé, il l'appela.


- Bosco !!


- Oui Cap'taine...?!!!


- Tu vas enfin pouvoir mettre pied à terre, je resterai à bord le temps qu'il faudra... Il est l'heure pour nous d'aller recruter notre futur équipage en les tavernes du Port.
- Je te fais confiance, pour les choisir comme à l'époque de feu mon père...  Tu as l'habitude!!


- Mais vous v'nez avec nous Cap'taine...?!!! Et vot'Dame..., vos enfants...?

- Je n'en sais encore rien, Bosco...

Son visage s'assombrit, et sa voix finit par s'étouffer doucement dans un murmure presque inaudible...

- Si elle est encore ma Dame...

Reprenant sur lui. Et désignant le petit coffre métallique qu'il venait de poser à ses pieds

- Voici une bourse de 80000 louis. A la signature tu offres 100 louis par tête de pipe, pour avance de solde... Cette dernière se monte à 1000 louis par semaine. Je sais, c'est très généreux, mais c'est aussi une juste contre-partie, du fait qu'ils ne sauront la date de leur retour..., si retour il y a d'ailleurs... Prions le Très Haut pour que cela soit...

- Par contre... Je ne veux pas de moussaillons de moins de 16 ans, ni de vieillards à l'article de la mort... C'est compris ?


- Bien Cap'taine...!!!

- Ils seront bien mieux auprès des leurs... Sinon tu as dans cette chemise en cuir, tous le nécessaire pour les contrats, ainsi que la liste des postes à pourvoir, soit près de 735 au total qu'il faut recruter d'après mes derniers calculs.  

Le vieux loup de mer, fit signe de la tête qu'il a avait tout compris, mais une lueur dans ses yeux et une vieille mimique de son visage, trahissait son angoisse d'une soif intarissable de liberté terrestre, dont les plus merveilleux délices pourraient lui échapper, faute de moyens..., il commença à tourner les talons la mine un peu défaite... Esteban n'en avait pas perdu une miette, et souriait déjà intérieurement, connaissant le bonhomme, avant de le rappeler avec un léger sourire sur le visage.

Ah...!!! J'oubliais...Bosco ! Prend quatre hommes avec toi, on ne sait jamais..., et le reste de la bourse est pour vos dépenses personnelles.

- Merci Cap'taine...!!!


Le vieux bougre afficha alors un large sourire édenté mais jovial..., et parti sur le pont chercher son escorte personnelle, constitué certainement d'hommes les plus costauds, mais sûrement aussi meilleurs camarades d'escales.
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyJeu 12 Mar - 23:25

Il n’était pas question à la jeune fille de s’approprier  une vie qui n’était sienne.  Fanfan avait décidé de travailler en attendant la suite à l’affaire de Cylouan.

Elle se regarda dans le miroir et ce reflet effaçait sa personnalité. Elle n’avait pas sa place au sein d’une famille comme celle de Mercedes. Une pièce rapportée restait une pièce en trop. Elle devait payer son gîte et son couvert, ainsi elle n’aurait pas à répondre de charité. Du moins ce fut ce qu’elle pensait. L’acte de générosité de Mercédès n’avait rien de malsain, au contraire, mais la vie lui avait appris à  ne rien devoir aux autres, elle devait rendre en retour  un dû.  

La fenêtre de la chambre donnait sur un joli jardin  encore endormi par l’hiver, les quelques rayons de soleil de mars  stimulaient pourtant les premiers bourgeons.  Mais tout était impeccable dans cette auberge, elle n’avait aucune possibilité de prêter main forte pour l’entretien du jardin


J’va m’quère une besogne fit-elle en dégrafant ce corset qui l’étouffait.
J’va  quin même pint resté à glandouiller ichi ?

D’un geste simple et rapide, elle détacha ses longs cheveux roux et laissa glisser la belle toilette émeraude au sol . Fanfan avait chipé dans une des armoires des braies et une chemise qu’elle ne mit pas longtemps à enfiler. Et pour combler le tout,  elle fila à l’anglaise en passant par-dessus le rebord de la fenêtre.

Biloute rapplique

Son furet avait été caché dans son sac de voyage à son arrivée, il n’avait pas bougé le temps qu’elle conversait avec Mercedes, jusqu’au moment où la bestiole avait décidé de visiter l’auberge sans pour autant laissant du remue-ménage dans la cuisine mais tout c’était bien terminé, Fanfan avait pu garder son animal de compagnie mais avec de grandes recommandations.  Ce fut logé sur l’épaule de la jeune fille qu’elles descendaient  le lierre grimpant   aux murs  de la façade de l’auberge.  Cette descente se fut sans encombre jusqu’au moment où  fanfan aperçut Lillye par la fenêtre.

Diape, faut filer  autremin j’pourro pas quère.  

Et à pas de loup fanfan prit la direction du port.
Au détour d’une rue, elle prit à droite, suivant  son instinct ou  du moins elle suivait les bruits du ports, quand enfin elle arriva.  Elle pouvait voir les mâts de navires dansaient au gré du vent, la corde des battants des cloches titillaient sur le bronze   et chaque son se mélangeait au bruit de la mer.  Les marins parlaient hauts et forts, les marchands de poissons ne donnaient pas leur reste et toute cette cacophonie attiraient la jeune fille, elle ne savait pourquoi, mais Fanfan avait l’impression d’un déjà vu.
Ces odeurs lui étaient familières, l’ambiance était douce à ses oreilles, son cœur s’emballait légèrement, une sorte de renaissance. Elle n’aurait su dire pourquoi, mais ce milieu, la rassurait. Et ce fut naturellement qu’elle se faufila dans la foule, se faisant bousculer par les curieux mais Fanfan avait pu s’avancer devant les étales   :


- Poisson de premier choix, pêcher ce matin même,  venez vite il n’y en aura pas pour tout le monde hurlait le marchand  à qui voulait l’entendre
- Hé !! j’veu eun ouvrache .. t’as cha pour mi ?
- Non je vends ici, si tu n’achètes pas tu dégage,
- Bah j’a rin à  vindre   j’a qu’mé min
fit-elle en montrant ses mains
- Va voir par là bas, ils cherchent des mousses, mais
 fit-il en riant fort les gamines n’ont pas leur place,
- Gamine  gamine  ché ti l’gamin .. t’as l’da peau d’sauccise din l’œil , chui pas eune gamine .
.

Fanfan agacée décida quand même de se rendre vers le premier navire  du port où l’activité était récurrente. Elle vit un grand bateau noir, le drapeau dansant au vent ne lui disait rien, il était sombre et donné des frissons dans le dos, mais le débarquement des tonneaux  qui roulaient sur la passerelle démontrait qu’il y avait du travail. Elle s’approcha et tenta d’interpeler un des marins.
Hé !! .. Hé !! …
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyVen 13 Mar - 21:19

Personne ne se retournait, décidément, certains étaient mal polis, les mains sur les hanches, Fanfan les regarda très déterminée à mettre sa personne à leur service. Faire rouler des tonneaux ce n’était pas une grande besogne et elle s’en sentait tout à fait capable. Fallait-il encore qu’elle puisse obtenir un contrat. Décidée, elle retenta sa chance

Hé, j’veux d’ l’ouvrage, y a rin pour mi su l’batiau ? fit elle en tapotant l’épaule de celui qui lui tournait le dos
Je travaille moi, fiche moi la paix
Vi mé mi aussi j’veux travailler insistait elle en tapant un peu plus fort sur l’échine du marin grincheux.

D’un geste brutal, le marin se retourna et lui flanqua une gifle du revers de sa grosse main usée par le travail, Fanfan fut éjectée au sol, le derrière sur les pavés  et tenant sa joue brulante.



Va chercher du travail  ailleurs ! fit- il d’un regard noir avant de récupérer le tonneau  qui roulait à vive allure.
- Hé fait gaffe c’est du vin celui là ,
- oué t’ bile pas


Fanfan  se releva aussitôt  essuyant sa lèvre ensanglantée du  revers de sa manche. Elle saisit alors une planche qui trainait sur un étalage et flanqua un grand coup sur le dos bossu de ce malotru

Ti ché pas qu’on chole pas les files ?

Penché en avant, le gros costaud se retourna face à fanfan, la planche avait cédée sous l’ossature de l’homme. Il se redressa, cachant la lumière du jour. Il était gros,  mal rasé et  une chemise crasseuse ,  son visage était bouffi et la lèvre supérieure relevée  montrait une certaine agressivité dû au coup porté par la jeune fille. Il faisait aussi peur que ce bateau sur lequel Fanfan souhaitait travailler.
Elle dégluât en voyant le géant et  lâcha la planche au sol . Reculant d’un pas :


Heu !! bah, j’in veu pu du travail  

Tétanisée et consciente de son erreur Fanfan préféra lâcher l’entrevu,

Tu sais ce qu’on en fait ici des fillettes de ton genre .. on les mange en dessert grommelait il en se rapprochant d’elle
Ah , heu bin bon appéti alors ! fit –elle en prenant ses jambes à son cou
Rattrapez la hurla le gros marin aux quelques mousses du navire  en montrant du doigt la direction que prenait Fanfan.
Sa course était ralentie par la foule, elle bousculait les gens et renversait certains étalages qui faisait hurler les marchands. Elle avait beau s’excuser mais elle n’avait pas de temps à perdre, les trois mousses courraient vite également. Trop près d’elle, il fallait lui trouvé une échappatoire.  Fanfan glissa habillement entre les tonneaux  pour se retrouver pratiquement au bord du port. Le sol était très humide, elle faillit tomber à  l’eau mais elle s’agrippa tant bien que mal. Cachée elle vit les trois mousses désorientés par la perte de leur proie.  


Où est-elle ? On a intérêt à la ramener sinon on va ramasser
Oué,


Prise d’une nouvelle inconscience, elle se releva

Ché mi qu’tu quère ?  fit elle avec un sourire..
Elle est là ..

Elle donna un grand coup de pieds sur le tonneau qui finissait sa course dans leurs jambes leur faisant perdre l’équilibre. Les voyant très énervés, la jeune fille reprit sa foule course, elle avait gagné un peu de temps mais pas suffisamment pour  leur échapper totalement, c’est alors qu’elle vit un grand navire blanc.  Personne n’était au-devant; elle trouva enfin son échappatoire ; elle gravit la passerelle et fila se cacher dans un des recoins en attendant que ces trois hommes lâchent prise.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptySam 14 Mar - 1:22

Attablé à son minuscule bureau de travail dans sa cabine, Esteban fut soudain arraché de sa concentration légendaire par un brouhaha du diable, qui venait "auditivement" des quais.
Lâchant plume et compas, il se leva un instant essayant d'apercevoir par la fine fenêtre à bâbord ce qu'il s'y passait, car la dernière fois s'était l'armée qui clôturait le port. Valait donc mieux être prudent et s'informer au plus vite, de toute nouvelle situation.

Visiblement une multitude de bousculades s'enchaînaient les unes aux autres, traçant un parcours en forme de lacets désordonnés, dans cette foule très dense, et habituelle en ces lieux, qu'était le port.
Étals renversés, marchands en colère vociférants comme des charretiers, un désordre total parmi les badauds heurtés malencontreusement, dans ce qui semblait être une course poursuite effrénée.

Esteban chercha donc des yeux, ce qui en était la cause, et observa de son point culminant la scène. Scrutant méticuleusement les moindres recoins, et suivant le sillage ainsi laissé, il finit par découvrir une fine silhouette cachée derrière des tonneaux aux abords du quai. Encore quelques coudées et l'être qui s'y était réfugié en catastrophe, glissant sur le sol détrempé serait tombé à l'eau. Amusé et curieux donc, il observa discret derrière sa vitre à parcloses, cherchant à savoir comment il allait pouvoir s'en sortir aux vues de ses poursuivants qui s'approchaient indéniablement.
Quelle ne fut pas sa surprise, quand il vit l'ombre se redresser et défier les trois mousses, plutôt que de rester bien sagement terrée entre les fûts de chêne... Bravant alors les trois garçons, la silhouette tout sourire, goguenardait avec espièglerie et se mit à jouer aux quilles à l'aide d'un des tonneaux qu'elle renversa d'un seul coup de pied. Mettant alors à profit sa ruse audacieuse, pour se carapater en douce, pendant que les marionnettes pantelantes et désarticulées essayaient de rétablir un certain équilibre.

Sa curiosité et sa surprise allaient toutes deux grandissantes, surtout quand il la vit oser s'aventurer sur la passerelle de son propre navire. Ni une, ni deux... il sorti de sa cabine d'un pas rapide mais discret, et entrouvrant la porte donnant sur le gaillard d'arrière, observa la silhouette qui se faisait d'un coup plus précise, venant se faufiler et se cacher dans un recoin à l'arrière du pont supérieur, à quelques pas de lui.

Esteban eut alors un sourire bon-enfant, car cette chevelure rousse ne lui était pas inconnue... Ouvrant alors plus large la porte et se faufilant à son tour juste derrière elle, il se campa tout sourire, et dit d'une voix calme et chaleureuse...


- Tiens, tiens... mais qui voilà...? C'est un bien curieux travail que tu as trouvé..., ou tu joues à cache-cache avec les gamins du coin ?

Leur rencontre deux jours auparavant, en fin de soirée à l'auberge de la ville, lui avait laissé un agréable souvenir, retrouvant en cette petite sauvageonne, l'espièglerie de ses propres enfants, mais en plus grande évidemment.
Esteban avait alors eu un coup de cœur, pour cette gamine, et la vie qui l'animait, sa soif de liberté, son franc parlé ourlé de son accent régionale, sa franchise et sa joie de vivre, mais aussi sa volonté à réussir par elle même.
Un sacré coup de pied au cul cela lui avait mis au jeune homme, une leçon qu'il n'oubliera pas de si tôt, lui redonnant soudain courage et détermination pour poursuivre sa route, et atteindre son but coûte que coûte... Il avait alors jeté sur elle un regard paternel et chaleureux, lui laissant en guise de souvenir de leur rencontre inopinée pour la remercier, un louis d'or bien pesant.
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptySam 14 Mar - 22:52

Fanfan avait le dos collé au pont et les yeux rivés sur le port, elle pouvait encore apercevoir ces trois hommes à sa poursuite. Mais tant qu’elle se trouvait sur ce navire, elle ne craindrait rien, ils n’avaient pas le droit de s’introduire  sur un bâtiment autre que le leur.  Obnubilée par ses ravisseurs, elle fut saisie  malgré le timbre chaleureux de la voix qui l’interpelait. Elle se retourna et fit un grand sourire quand elle vit qu’il s’agissait d’Estéban.

Chutt !!, ché bégueule m’veulent m’mingé, (chut!! ces idiots, ils veulent me manger ) chuchotait-elle en détourna son regard l’marin du batiau noir y veu pas d’mi pour l’ouvrache parche que chui eune file !(le marin du bateau noir, il ne veut pas de moi pour un travail parce que sois disant je suis une fille )

Elle aperçut les trois mousses rebrousser chemin et reprendre la direction vers leur navire. Ils restaient pourtant sur leur garde à épier les recoins en espérant la rattraper mais en vain sur ce coup là, ils perdirent  et rentraient côte à côte  au risque de se faire enguirlander.
Soulagée Fanfan pu enfin souffler, lâchant ses épaules et ses jambes. Elle essuya son front du revers de sa chemise, et tapota sa lèvre abîmée.


Ché nid’goul m’ battu com eun porchiot (ce bourreau m'a battu comme un cochon)  fit elle en se relevant et dépoussiérant ses braies   arf !! Gentil n’a qu’un oeul', mi j’n’ai deux ! mi ja bin pinché  quère du travail, mé cha va pas êt fachil dins’ couin (trop bon trop c**, moi qui pensait trouver du travail, cela ne va pas être simple dans le coin )

Elle avait rencontré Estéban dans une des auberges du port à son arrivée à Eu, et  malgré la tristesse qu’il affichait ce soir-là,  il n’avait rien fait paraître quand il plaisantait et faite rire toute la soirée que ce soit pour une imitation cocasse de gentilhomme ou bien quand ils avaient trinqué  avec le lait. Estéban s’était intéressé de savoir où elle dormait le soir venu. Bien qu’elle lui ait précisé qu’elle vivait pour un temps au restaurant la flambée, Fanfan lui avait dit qu’elle chercherait de travail pour ne pas être au crochet de sa protectrice.

Va bin valoir qu’che quère, Biloute a foutu un brin din l’gargotte ! ( il va bien me falloir trouver quelque chose, Biloute a quelques causé du désordre dans la cuisine à l'auberge)

Fanfan était très bavarde, elle ne savait pas s’arrêter en fait, elle racontait ses mésaventures à la Flambée et le désordre qu’avait provoqué son furet qu'elle avait caché dans son sac. Elle ne pouvait pas le laisser seul sur Amiens, il en serait mort.  Mais il était donc inconcevable à la jeune fille de ne pas rembourser la vaisselle cassée et remplacer les œufs

Y A au mouin mile pièchettes  d’arpérachion ( il y a moins 1000 Louis de réparation)
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 15 Mar - 0:35

Sa présence n'avait été décelée par la jeune fille, et malgré le timbre de sa voix, elle avait sursauté d'un coup se figeant dans l'instant. Ce n'est qu'en tournant la tête et le reconnaissant qu'elle fut soulagée d'un poids, mais pas à en oublier ses poursuivants sur le quai. Elle resta là prostrée, chuchotant à son interlocuteur qu'on en voulait à sa vie, car elle avait réclamer du travail et que sa condition de fille ne convenait guère...

Et beh... Et c'est une raison de vouloir te manger ?

Esteban jouait les incrédules, voyant que la jeune fille, s'était réfugié sur son navire plus par désespoir, que par intérêt. Les raisons profondes sont parfois un écran, un voile projeté devant le regard de l'homme, afin de le berner et de l'amadouer, pour au final chercher à le corrompre... Esteban en avait fait la découverte dernièrement, sans toutefois en payer les frais. Vigilant depuis, il se méfiait de beaucoup de chose, surtout de l'eau qui dormait, ou de l'innocence d'une jeune fille...

Celle-ci voyant que tout danger était maintenant écarté, relâcha sa vigilance et la contraction de ses muscles raidis par l'aguet. D'un revers de manche elle s'essuya, et s'alarma de ce qu'il pouvait rester de sa lèvre.


-Hummm, ce n'est pas joli, joli...

Il lui tendit alors son mouchoir sorti fraichement de sa poche, afin qu'elle enlève d'elle même, la souille qui en recouvrait la plaie. Elle se releva et ébroua ses braies de la poussière qui pouvaient la recouvrir.

- Certes il ne t'a pas fait de cadeau... Mais j'espère qu'il n'est pas trop amoché non plus...


Esteban avait dit cela d'une voix suave, un brin amusé par la situation sachant d'après ce qu'il venait de voir, que la gamine ne se laissait pas faire non plus.

Puis...


- Biloute ? Qui est biloute ?

Bien interpelé quiconque aurait à entendre un nom pareil, le jeune Capitaine avait alors ouvert de grands yeux par sa curiosité et sa surprise confondues...

Quant aux miles piécettes cela le laissa de marbre. Jaugeant la fillette alors de bas en haut avec un léger rictus souriant, il cogita quelques secondes avant de lui adresser de nouveau la parole.


- Vu la situation, il est hors de question de te laisser redescendre... Je ne voudrai avoir ta mort sur ma conscience, ils avaient l'air d'être bien remontés contre toi...

- Je puis par contre te proposer un travail, mais il ne sera pas de tout repos...  
A la vue de ta carrure, il me semble adapté à merveille pour ta morphologie...
- Sais-tu ce qu'est une gueuse sur un navire ?


Esteban avait depuis longtemps étudié les cartes maritimes venant de tout horizons, et avait du refaire ses calculs maintes fois. Car là où ils devaient se rendre, les eaux n'allaient pas les accepter si facilement, et il lui fallait rectifier quelques données notamment au niveau de la quille et surtout de son lest.
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 15 Mar - 20:54

Fanfan se servit volontier du mouchoir pour essuyer le sang de sa lèvre, bien qu’elle soit encore ouverte, la plaie restée fragile au sourire.  Elle cracha sur le  carré  de lin ,un peu plus humidifié, elle se soigna, vérifiant  à chaque fois qu’elle l’ôtait si du sang apparaissait.  Quelques taches mais rien d’alarmant. De quelle matière était le mouchoir, elle n’en savait pas plus que ce qu’était qu’une gueuse hormis une personne de basse classe, tout comme elle.

Quand elle avait parlé de Biloute, Estéban avait affiché le même regard que chaque personne affichée quand elle venait en parler. Bien sur qu’il ne pouvait savoir de qui s’agissait il, cela amusé Fanfan,  elle souriait au risque d’ouvrir cette petite plait.


Biloute ché min furet, elle a eu peur du quien d’mercédes ( Biloute c’est mon furet, elle a eu peur du chien de Mercedes)

Fanfan fit une boule du mouchoir  quand elle ne  vit plus aucune goutte de sang , et elle rendit à Estéban

Merchi tien j’te rin.

Le bras toujours tendu, elle observait le capitaine du navire qui lui proposait du travail au gré de la corpulence de la jeune fille.  Il était gentil de lui proposer un travail sur le navire, mais le fait d’être reluquer de haut en bas avec un sourire  l’agaça.

Chui peut être pas costaude, mé chui forte, chui peut être une file, mé j’ouvre comme un garchon, chui peut être pas grinde, mé chui pas drissarde, l’travail mi fait peur l'agressait -elle en le fixant droit  dans les yeux

Des mauvaises aventures, elle en avait vécues, et surement parce qu’elle avait du répondant qui allait au-delà de la conversation. Fanfan n’avait pas sa langue dans sa poche, et  trop intrépide . Dès qu’elle affrontait les personnes qui la prenaient pour une gamine, une colère s’échappait d’elle.

Elle était livrée à elle-même depuis des années.  Peut-être 3 voir 4 ans. Elle avait fui le presbytère qui l’avait recueilli en attendant une famille d’accueil. Mais à chaque visite d’un éventuel parent les raisons lui paraissait injustes, qu’elle était  soit une fille et  ne servirait à rien dans les champs, soit trop frêle et asthmatique, et donc un fardeau. Elle s'était rendue à l'evidence, elle n'était pas l'élue. Alors elle avait préféré partir et  vivre dans la rue, sans personne, sans attache, sans avoir à rendre des comptes. Fanfan oubliait tous les jours le drame de la disparition de ses parents  dont elle gardait un souvenir éloigné. Seuls ses  rêves lui redonnaient les visages de sa famille, et peut être que le visage de Mercedes ou encore celui d’Estéban les lui rappelaient sans le savoir.

Le regard du Capitaine la rendait soudain mal à l’aise. Elle se pinça la lèvre fragile, une manie qu’elle gardait surment de sa mère. Il paraissait comme une autorité paternelle qui la fit remettre à sa place quand elle vit qu’elle avait répondu bien mal à l’homme qui l’accueillait sur son navire contre son gré. Fanfan baissa le regard.


Eune Gueuse sur eun navire, nin ché pas, . fit elle timidement  mé j’veu apprindre répliquait elle aussitôt en relevant son regard sur le capitaine du bateau
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 15 Mar - 22:15

Rebelle qu'elle lui apparaissait la petite, forte de caractère et ça lui plaisait. Esteban l'avait apprécié de suite, et cela se confirmait encore ce jour d’huis.

Biloute était donc un furet, sûrement le compagnon d'aventure de la jeune demoiselle. Quant au chien, Esteban avait entendu parler d'un loup, ou plutôt une louve... mais bon, là encore résidait un mystère, ce genre d'animal n'étant pas très apprécié du genre humain, qui avait plutôt tendance à le pourchasser dès qu'il montrait son nez parmi la civilisation...


- D'accord..., et il est où l'Biloute à ct'heure ?

Esteban avait fait exprès de prendre l'accent de la gamine, histoire de lui montrer qu'il n'était nullement gêné par son patois.

A la remise de son mouchoir le jeune Capitaine déclina l'échange, l'invitant d'un geste à le garder maintenant qu'il était maculé. Il s’aperçut d'ailleurs de son agacement flagrant, d'être ainsi reluquée de bas en haut, et certainement dû à son sourire, qui n'avait rien de moqueur, mais plus la résultante d'une satisfaction personnelle, ayant trouvé tâche appropriée pour la petiote. Il était temps qu'il l'affranchisse afin qu'elle sache qu'il ne se moquait nullement d'elle et de son physique. Elle voulait apprendre... c'était ce qu'attendait Esteban.


- Et bien vois-tu, une Geuse sur un navire, n'a rien de péjoratif, c'est un lingot soit  de plomb ou de fonte selon les cas, que l'on place en fond de cale pour lester le bateau. Ainsi selon le poids achalandé et donc la manière qu'il a été réparti, le bâtiment sera plus ou moins stable, lorsque la houle fera sont œuvre.

Esteban la regardait avec tendresse comme un père, ou un professeur veillant sur son élève, guettant le moindre signe de satisfaction et d'émerveillement dans ses yeux, cherchant à lire l'intérêt qu'elle pouvait en dénoter.

- Il faut être très adroit pour aller les placer et les caler. Si j'y envoyais mon "Bosco" ou une personne du même gabarit, vois-tu, nous risquerions de le retrouver complètement desséché d'ici trois mois, ayant déjà pris la mer...

Un sourire bienveillant, s'afficha sur son visage, puis laissant retomber le sérieux dû à un Capitaine...

- Mais avant d'accepter, il me faut un nom pour mettre sur le contrat, et savoir combien tu espère être payée pour ta journée. Dois-je inclure Biloute au contrat ?

Il est vrai qu'ils ne s'étaient présenté l'un à l'autre depuis leur première rencontre en auberge, et que tout s'était alors passé entre eux de manière naturelle, au pur instinct, à l'intuition.
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyDim 15 Mar - 23:58

Elle glissa le mouchoir dans sa poche quand il le refusa. Bien qu’elle n’en comprit pas le sens, elle le garderait en souvenir, comme une sorte de trophée sur la vie  et du malheur qu’elle battait  à chaque rencontre qui croisait son chemin.

Fanfan écoutait attentivement sa première leçon, visiblement le capitaine acceptait ses excuses, excuses camouflées par une attitude, mais excuses  réelles qui lui donnaient l’opportunité d’un travail honnête. Elle accompagna le capitaine sur le pont qui lui montrait l’emplacement de l’entrée  des cales.  Elle comprit rapidement que le travail exigeait  énormément de  dextérité, manœuvre qu’elle n’exécutait  pas forcément tous les jours. Mais l’adresse dont elle répondait, l’avait sortie de maintes affaires..


Chré à la hauteux capitaine, j’ti l’promets.

Mais la conclusion du contrat allait être épineuse. Fanfan n’avait jamais donné son vrai nom. Non pas qu’elle ne s’en souvenait pas, mais par principe de ne pas être retrouver. Forcément sa fuite avait des conséquences, elle était recherchée et il ne lui était pas envisageable qu’un travail lui fasse défaut.

Elle ne dévoila pas son identité à Estéban quand le lui demanda. Elle tourna la tête vers l’horizon qui s’échappait à perte de vu, et soupira un instant, prit une bonne bouffée d’air frais qui lui faisait énormément de bien à ses poumons malgré la petite toux en fin d’expiration. Autre chose qu’elle lui cachait, son souffle était difficile quand elle devait tenir une cadence trop pénible.  Mais à cela, elle avait appris à gérer, et ne l’inquiétait pas le moins du monde.  Elle détourna son regard vers le capitaine :


Min nom ché Fanfan !

Ce surnom lui avait été donné  au presbytère  par une petite fille âgée à peine  de 4 ans dont sa mère avait dû s’en séparée pour des raisons inconnues.  Elles s’étaient attaché l’une à l’autre, pansant leur chagrin par une amitié  naïve. Le curé faisait l’appel à chaque visite, et lorsqu’il parlait de Fanfan  il l’appelait l’enfant du meurtre, ce nom  la blessait à chaque fois qu’il le prononçait, mais elle encaissait sans rien dire ce qui fit grandit son amertume envers l’ecclésiastique. Jusqu’au jour où sa petite protégée trouva enfin une famille, à son départ  elle s’était jetée dans ses bras avant de l’abandonner à son tour  et lui avait pleuré « j’t’oubié zamé la Fanfan ».

Fanfan d’Amiens insistait elle

Le clocher  d’Eu sonna  midi. Fanfan avait quitté la flambée sans rien ne dire à personne.  Et peut-être par une faim soudaine, Biloute sortie de la chemise de Fanfan. Il se cachait souvent ainsi même s’il s’en trouvait bousculé par les diverses courses de sa maitresse, mais il était toujours présent pour elle. Le furet se faufila le long du cou de la jeune fille et se redressa face au capitaine.

Biloute ch’ti présinte L’capitaine,  i va m’donné de l’ouvrache pou arparé t’ bétisse.

Fanfan se mit à sourire à Estaban, et n’avait même pas pensé à parler d’argent.

A qué heure qu’jcommince capitaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyLun 16 Mar - 2:41

La fillette avait visiblement compris que la mission que lui confiait Esteban était de première nécessité, et importait pour le devenir du bateau en pleine mer. Une certaine fierté brilla alors dans ses yeux d'adolescente, et transpira au son de sa voix, lorsqu'elle lui fit la promesse d'en être à la hauteur.

L’énoncé de son nom lui parut par contre plus compliqué, comme si un secret jalousement gardé, devait resté terré à jamais, muré dans un silence de plomb.
Esteban avait capté ce silence, puis son regard tourné vers l'horizon. Il n'en fit pas cas, jouant la carte de l'anonymat, comme pour la plupart des équipages qu'il pouvait enrôler, mais cela l'intrigua tout de même qu'une si jeune fille, à son âge, semble avoir déjà de lourds secrets à porter sur ses frêles épaules.

Peut-être qu'un jour prochain elle se confierai à lui, mais le jeune Capitaine préféra ne pas évoquer son constat, pour ne pas la gêner.


- Fanfan...? Très joli nom... Ça sera donc Fanfan d'Amiens !

Ce fut à cet instant, que son regard fut attiré par quelque chose qui semblait s'agiter sous la chemise de la fillette. Puis sorti une petite boule de poil au départ, qui n'était autre que la tête de l'animal, suivit de près par le reste du corps, nanti de sa petite queue. Un passager clandestin était donc arrivé sans que le Capitaine ne le détecte, même s'il se doutait que l'animal ne devait pas être très loin de sa complice.

Midi sonnant, le furet avait décidé de se montrer. Était-ce par l'appel de son nom tout à l'heure, plus l'apaisement de la gamine, ou bien était-il réglé pour manger à heure fixe ? La question resta en suspens dans la tête d'Esteban, rendant hommage à son compagnon lorsque Fanfan fit les présentations. L'animal dressé sur l'épaule de la fillette après s'être faufilé le long de son cou, faisait face à lui, d'une allure fière, d'être ainsi présenté.


- Enchanté Biloute... J'espère que tu te rendras utile toi aussi, en aidant ton amie dans son ouvrage, car j'ai cru comprendre que tu l'avais mis quelque peu dans l'embarras...

Esteban avança doucement sa main pour flatter l'animal d'une caresse, espérant qu'il ne soit pas trop craintif. Le sourire alors de l'adolescente lui alla droit au cœur, et il lui rendit instinctivement et chaleureusement.

Fanfan enthousiasmée l'interpella alors pour connaître l'heure à laquelle elle devait débuter...


- Dès que sonnera l'Angelus demain matin...

- Pour l'instant je te propose d'aller voir le maître coq en bas dans sa cambuse, du coté de la seconde batterie.


[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport 313723Secondpont


- Annonce toi, et dis-lui que le Capitaine lui ordonne de servir à manger dans la Grande Chambre, pour deux couverts...
Un bon poulet et des légumes frais nous feront du bien... Tu as besoin de prendre des forces, demain le travail sera dur...
Aujourd'hui reposes-toi, tu es mon invitée pour la signature de ton contrat.

- Quant à Biloute... qu'il lui donne une ou deux souris bien vivantes attrapées sur ce rafiot, il est très doué pour ça, malgré sa jambe de bois..., j'espère que ton ami va adorer.



Il allait s'en aller, quand soudain il se rappela que la fillette avait omis de préciser ses espérances de salaire.

- Ah et pour ta gouverne, comme tu n'as pas su négocier tes valeurs, tu ne gagneras que 150 louis la journée travaillée... Après manger, tu peux aller et venir sur le navire comme il te plaît, cela t'aidera à te familiariser avec les lieux, mais surtout ne dérange pas les hommes dans leur travail ou dans leur repos.

Esteban avait dit cela sur un ton de défi, comme pour lui montré que dans la vie, il ne fallait jamais laisser passer une occasion de négocier, surtout un salaire. En fait la tâche était grassement payée, et il n'avait en rien baissé le salaire qu'il escomptait lui donner, mais il espérait secrètement que cela lui servirait de leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Fanfan

Fanfan

Messages : 111
Date d'inscription : 10/09/2013

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMar 17 Mar - 0:10

150 Louis !
Fanfan en était satisfaite, elle n’avait jamais eu autant d’argent depuis qu’elle trouvait du travail et d’autant plus sur la ville d’Eu.  Elle était loin de s’imaginer d’avoir  une telle somme en poche par journée travaillée. Ouvrière au  champ ne lui rapportait qu’à peine 20 louis et fallait-il encore qu’il y ait des emplois.  La vente de ses airelles, fraises et framboises quand c’était la saison, ne lui en procuraient guère plus sinon moins. Alors autant dire que 150 Louis, cela représentait  plus d’une semaine de travail à Amiens.  Pour elle, sa besogne serait largement rémunérée et ses valeurs n’en valaient pas tant  à ses yeux.  

Fanfan  se mit à sourire à Estéban.


150 Louis ?!   l’mingé  est compris din l’paie ?  fit-elle avec un petit air provocateur au  capitaine qui s’éloignait  déjà sur le pont .

Elle prit  la direction de la seconde batterie;

Cette première journée avait pourtant mal commencé, les vicissitudes  de sa vie auraient tendance à affectées sa nature, mais cette rencontre était une aubaine, Fanfan apprenait les différents côtés que la vie pouvait lui apportée.  14 ans était un âge critique,  très influençable, elle pouvait soit être du bon côté soit du mauvais.   Seul l’impact des gens  faisait chavirer son comportement. Pour l’instant, elle  suivait les ordres donnés, elle se dirigea vers la cambuse pour rencontre le maitre coq. Suivant le balancier du navire, elle descendait les quelques marches  qui l’amenait dans la cuisine du navire.  

Elle vit un homme de dos jouant du hachoir avec une précision surprenante, fanfan hésitait presqu’à l’interrompre dans sa découpe de viande fraîche.  Son allure était à l’égale de la description du capitaine, du moins la jambe de bois lui prouvait qu’elle se trouvait derrière la bonne personne.

Euh m’chieu, .. maître ?  heu coq ..

Cette réserve de l'interpeller correctement par son nom  prouvait bien que la jeune fille n’avait pas vraiment un vocabulaire  naval, mais l’homme se retourna  étonné d’être interrompu dans sa tâche. Le repas  n’était pas terminé et visiblement bien que des chaudrons bouillonnaient, il hésitait sur la quantité à préparer.

- Humm grommelait il, qu’est ce que sait ?
- Binjour, chui Fanfan et j’va travaillé sur l’ batiau in momin .. et l’capitaine  deminde deux repas .. à .. à la grande euh
- A la grande chambre !
- Vi ch’la… é .. des chouris  pour m’biloute ..


Biloute reniflait, l’odeur qui se dégageait lui émoustillait les moustaches , Fanfan le tenait par le queue, cet animal était imprévisible et pouvait causer des dégâts dont à ce moment-là  elle s’en passerait bien.

- Chut !! resse trinquille in peu , fit elle en lui donnant une petite tape sur le museau.
- Quel drôle d’idée qu’il a mon capitaine fit il en se retourna en voyant la bestiole blanche, bien ça débarrassera le plancher continuait il sans plus se poser de question. Il essuya ses mains sur le torchon qu’il avait sur l’épaule et se saisit d’un balai serpillière.
- Et je les mets sur un plateau  avec le poulet ? riait il en partant à la chasse.

Fanfan le regarda chasser, boitillant bruyamment,  et le manche relevé. Il avait l’adresse de frapper malgré son handicap, Fanfan le laissa tranquille et remonta sur le pont.  Elle leva les yeux sur le grand mat dont les voiles étaient rabaissées, mais le balancier lui donna le mal de mer.


Vin diou, regarde nin en haut m’fille ? ! t’va démaquer tés tripes et ti pourra nin mingé.

Après un peut tour du navire, elle se dirigea vers la grande chambre…
Revenir en haut Aller en bas
Esteban d'Eu

Esteban d'Eu

Messages : 1525
Date d'inscription : 19/08/2010
Ville : Eu

[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport EmptyMar 17 Mar - 5:35

Ce titre de "maître"et le nom de "coq" donné au cuisinier sur un navire n'avait rien de péjoratif, ni de glorieux d'ailleurs, dans le sens où il était le marin le moins qualifié à bord.
Il s'agissait bien souvent d'un ex-marin handicapé, comme c'était d'ailleurs le cas sur "l'Angelique", la tradition voulant alors qu'on l'appela "coq" car bien souvent il était unijambiste, son autre jambe ayant été perdu dans la majorité des cas lors d'un combat en mer, et donc se tenait comme un coq, sur une seule patte...

Le Maître Coq faisait partie du service des subsistances, qui était dirigé à bord logiquement par un premier commis aux vivres, sa charge en outre des repas, était d'entretenir le "baril à mèche" la journée..., sorte de petit tonnelet coupé par devant jusqu'à une certaine hauteur, et dont le but était de préserver une mèche constamment allumée durant la nuit.
Faute d'équipage au complet pour le moment, Esteban lui transmettait bien souvent ses ordres directement, ou sinon par l"intermédiaire d'un des marins présent. Fanfan ce jour là, ne se douta pas un seul instant, qu'elle avait endossé momentanément et malgré elle, le rôle de premier commis aux vivres, et que donc l'homme s'était exécuté sans plus de question...

Deux cuisines distinctes équipaient le navire, au niveau de la seconde batterie, juste après l'enclos à chaloupes et canots, l'une à tribord pour l'équipage, séparée par une cloison, de l'autre coté bâbord, celle réservée pour l'état major, elle comportait en plus un fourneau, ainsi qu'un four à pain et à pâtisserie, le tout cerclé d'une maçonnerie par sécurité durant les tempêtes ou les combats, à l'autre bout se trouvait l'enclos à bestiaux.

D'ordinaire accompagné d'un boucher, d'un boulanger, de quelques matelots et mousses, il pouvait aisément donc s'occuper des repas de la totalité de l'équipage à bord, soit près de 750 bouches à nourrir, sur une bâtiment aussi grand qu'était celui d'Esteban.

Habituellement servis dans la Salle du Conseil se situant juste au dessus de la Grande Chambre durant ses expéditions, le Capitaine y mangeait d'ordinaire seul ou avec des invités, le service assuré par des valets. Mais en ce jour, point de valets et le faste de la salle n'était pour lui pas en phase avec la petite, ne voulant lui imposer un environnement trop guindé. C'est donc dans la Grande Chambre, qu'il se rendit document en main, une bonne heure plus tard, après être passé en sa cabine rédiger le fameux contrat.

La pièce toute de boiseries décorées, quelques tentures de velours rouge ocre en guise de rideaux, gardait pourtant un aspect sobre et très fonctionnel.
Tables en bois massif et bancs rivés à même le plancher, pour éviter qu'ils ne roulent et ne se fracasse en cas de roulis ou de tangage, occasionnant ainsi des accidents malencontreux peu recommandés, lorsque l'on est loin de tout en plein océan.

Sur une desserte à la droite de la porte d'entrée, une bassine en étain remplie d'eau claire était posée, une serviette en coton brodé et un savon noir venant compléter la mise en place. Quelques tableaux et cartes ornaient les pans des murs de planche, flanqués de deux chandeliers et d'un lustre central en guise d'éclairage la nuit, ou par mauvais temps.

Esteban s’assit alors prenant un pichet de cidre frais déjà présent sur la grande table, et une coupelle évasée en guise de verre, puis s'en versant une lampée, remplit son récipient. Portant sa coupe à ses lèvres quelques peu desséchées, il en apprécia toute la saveur, fermant à demi les yeux, lorsque le liquide glissa le long de son gosier, et s'enfonça lentement en ses entrailles. Il n'avait plus qu'à attendre son invitée du jour, espérant qu'elle ne se soit pas déjà perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty
MessageSujet: Re: [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport   [RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le Port Maritime de Eu - Les Quais du Treport
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel des Droits Divins :: + Province de Normandie + :: . EU .-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit